L’ESIGELEC poursuit son développement en Chine

17 mars 2021

C’est une grande première pour l’ESIGELEC : un programme diplômant entièrement dispensé à l’international, en l’occurrence en Chine, a été lancé le 8 mars dernier. C’est en partenariat avec l’Université des Sciences et Technologies de l’Électronique de Chine (UESTC), située à Chengdu, qu’a été développé ce MSc (Master of Science in Electronic Embedded Systems), qui accueille 24 étudiants chinois.

Ce MSc, diplôme délivré par l’ESIGELEC, labellisé par la Conférence des Grandes Ecoles,  a été approuvé par le Ministère de l’Éducation chinois. Il a pour objectif de former des professionnels et experts en Systèmes électroniques embarqués. Ils pourront exercer différentes fonctions : développeurs, chercheurs, chefs de projet, responsables de maintenance, ou encore conseillers techniques. « Les professionnels et experts formés dans ce programme seront capables de concevoir des systèmes embarqués (aux niveaux matériel et logiciel), d’en comprendre les enjeux, mais aussi de veiller à leur sécurité et à leur fiabilité, alors qu’ils sont de plus en plus nombreux et interconnectés. Les futurs diplômés pourront s’illustrer dans la création de nouvelles technologies et procédés innovants, et pourront également par conséquent s’illustrer dans la compétition mondiale dans le domaine des systèmes électroniques embarqués », explique Cyril Marteaux, Directeur des Relations Internationales de l’ESIGELEC.

Un programme innovant

Le partenariat avec l’ UESTC date de 2007, et les premières réflexions sur le Master remontent à 2018. « Notre implantation en Chine est effective de longue date  au travers de notre Bureau de Shanghai, de nos partenariats avec des Universités et Lycées. Nous accueillons  à Rouen chaque année, environ 30 étudiants chinois ayant choisi eux de venir en France pour obtenir le Diplôme d’Ingénieur », souligne le Directeur-Général de l’ESIGELEC, Étienne Craye, venu lancer le projet, à distance, en compagnie du Vice-Président de l’université UESTC, le professeur Xiong Caidong, en présence de professeurs et responsables des deux établissements et d’anciens diplômés ingénieurs de l’ESIGELEC, ainsi que du Directeur de l’Alliance française de Chengdu et de Madame Liu Ying, Responsable du Bureau de Représentation de l’ESIGELEC en Chine. « C’est un moment fort pour l’ESIGELEC », a-t-il commenté. « Nous avons mis sur pied un programme innovant, totalement dispensé en anglais et en Chinois, professionnalisant et bénéficiant d’un corps professoral multiculturel originaire de Chine, de France, de Tunisie et d’Espagne ».

Ce nouveau Master of Science s’inscrit dans le plan stratégique 2030 de l’ESIGELEC qui prévoit l’implantation de programmes et/ou campus à l’international, permettant de former sur place des étudiants pour les besoins de l’économie locale. D’autres implantations dans d’autres pays sont à l’étude, notamment en Amérique du Sud en partenariat avec d’autres établissements d’enseignement supérieur français.

Capitale de la province du Sichuan au centre-ouest de la Chine comptant plus de 16 millions d’habitants, Chengdu a été élue en 2019 la ville la plus dynamique sur le plan économique devant Shenzhen et Pékin par le Think Tank américain Milken Institute.