La communication, moteur de la relance

3 février 2021

La communication joue un rôle essentiel pour les entreprises qui veulent sortir de la crise par le haut. 

L’Observatoire Com Media (lieu de référence et d’innovation pour les Annonceurs et les Acteurs de la communication globale) a tenu récemment son workshop virtuel « les chemins de l’innovation », qui a permis de faire le point sur la communication à l’heure de la Covid.

Les débats ont permis de constater que les spécialistes et professionnels s’accordent sur un sujet majeur : la communication sera un des moteurs essentiels de la relance économique.

Ce n’est pas simplement une déclaration de bonne intention. Elle s’inscrit dans une observation pointue des crises précédentes. Ainsi, la sortie de la crise financière des années 2008 et 2009 a démontré que ce sont les entreprises ayant investi pendant la tempête qui sont parvenues à rebondir le plus fort quand le temps s’est calmé. Bien sûr, la communication n’est pas simple à conceptualiser, à penser, à organiser, mais elle ne peut être sacrifiée. Elle ne peut être une valeur d’ajustement, comme c’est trop souvent le cas. Elle n’est pas une quantité négligeable, même si la France ne mesure pas assez son poids économique et son impact sur le business. Des études ont pourtant prouvé qu’elle est un levier de développement de l’économie : 1 euro investi dans la comm’, donne 7,84 € de PIB…

Acteur du futur

Communiquer, c’est montrer qu’on existe, qu’on s’engage. Le montrer aux partenaires, aux consommateurs, aux clients. C’est affirmer sa confiance dans le futur et sa volonté d’être acteur de ce futur. C’est investir pour son entreprise, pour sa marque. C’est aussi savoir profiter des occasions : les entreprises communiquent moins (les investissements publicitaires ont baissé de 20 % en 2020), c’est donc qu’il y a plus de place pour les autres, plus de visibilité, plus d’opportunité pour faire passer son message.

Communiquer pour restaurer son business, oui, mais comment faire ? Les tendances d’avant-crise n’ont pas changé, certaines se sont même amplifiées. Face à une opinion publique diverse, qui n’est pas une et entière, il faut savoir jouer sur une multitude de canaux, de contenus. YouTube, les podcasts, les réseaux sociaux sont de plus en plus incontournables. Mais attention à ne pas tomber dans des schémas trop binaires : les jeunes sont numériques, les anciens sont presse traditionnelle. Ce n’est pas toujours vrai et ce n’est en tout cas pas aussi simple.

Utile et sincère

Ce qui importe avant tout reste le message : qu’il soit intelligent, utile et sincère. Pour parler à une opinion publique morcelée, inquiète, engagée, attentive à certaines valeurs, il faut avoir un message à faire passer et accepter les critiques pour sentir les tendances. Dans des temps difficiles, il peut être tentant d’adopter un ton moins léger, être moins dans l’humour ou dans la séduction, au profit d’un discours d’utilité, d’information, de preuve. Mais là aussi, rien n’est gravé dans le marbre, c’est la sincérité de la parole qui fera la différence.

La communication n’a jamais été une tâche facile. Elle l’est encore moins dans une période aussi bouleversée que la nôtre. Les repères changent, les habitudes se modifient. Les consommateurs ont ainsi pris le goût de l’instantanéité, de choisir et recevoir les produits comme ils veulent et quand ils veulent. Par exemple, ils aiment commander leurs repas sur internet, mais ils souhaitent aussi retrouver le lien social et de proximité du restaurant, du bistrot. Les entreprises sont sur une ligne de crête pour déterminer quel message faire passer, à quelles envies précises répondre exactement. Communiquer, c’est donc aussi affirmer qu’on sait se transformer et suivre les bonnes tendances.

Communiquer pour porter un message, pour se montrer, pour faire parler de soi, pour faire des affaires… Voilà tous les bénéfices de la communication. Communiquer, c’est aussi un métier et faire appel à des spécialistes est une démarche essentielle.

ROUGE Safran, par sa connaissance des techniques de communication, du tissu régional, des attentes des médias, est le partenaire idéal pour vous accompagner dans cette sortie de crise. Pour dessiner ensemble des lendemains qui chantent.